logo contacto
ECOLE DE MOUVEMENTS

Qu’est -ce que le mouvement? Qui bouge?
Est-ce le corps qui bouge la pensée ou la pensée qui bouge le corps?
D’où vient l’attention?
Qu’est-ce que l’attention? D’où provient-elle? Comment se produit-elle?
Qu’elle part de soi est présente à lire ceci?
Est-ce le mental? L’émotion? Le corps? La respiration?
Qui comprend? Que comprenez-vous?

 

Les mouvements enseignés par Mr Gurdjieff contiennent ces idées là. Les trois forces, la loi d’octave et la loi de vibration sont toujours liées à l’être humain comme un tout composé de trois centres : l’intellect, l’émotion, le corps, et sa relation avec l’être essentiel.
Comme dans la parabole de la voiture, le cocher et le maître. Ces trois centres sont les trois manières d’intégrer, d’englober l’expérience et l’information qui viennent du corps, du sentiment, des pensées et des idées. Dans les récits de Belzébuth, Gurdjieff parle constamment, au sujet des êtres humains, d’êtres tri-cérébraux et parfois d’êtres tri-centriques établissant ainsi une constante association des trois centres dans l’acte de lire.
Gurdjieff centrait son enseignement sur l’alignement de ces trois centres avec l’Être essentiel. Comme toujours, le centre de tout enseignement véritable doit être l’Être essentiel. Sans lui, il n’y a pas d’être humain. Les trois centres discordants sont gouvernés par ce que Gurdjieff identifiait comme le défaut principal. Le défaut principal se réfère à : « un mélange constant d’émotivité primitive et d’associations hors de propos que la psychologie Sufi nomme « le Moi dominant » »
Les mouvements impartis au Maître de danse (comme Gurdjieff préférait se nommer lui-même)
font partie d’une méthode complète d’enseignement. Lamentablement, sans Maître initié à cet art, il n’en reste que des fragments.
Cependant une approximation sérieuse et méthodique à travers l’étude globale du fonctionnement et de l’information contenue dans ces danses permet un bénéfice proportionnel inestimable.

1) L’alignement
Les géométries, les symétries et asymétries sur lesquelles sont construits les mouvements permettent une rééducation de système nerveux et un alignement de la posture sur les axes et les différents centres d’équilibre du corps.

2) La juste tension
La complexité de certains mouvements et la simplicité de quelques autres offrent une variété de nuances où l’ajustement constant du tonus musculaire devient obligatoire, C’est seulement à travers la perception de la tension non nécessaire et de l’effort inutile que l’on peut atteindre l’excellence dans l’action.
3) La respiration
La respiration est un aliment et une source de renouvellement et de vitalité. C’est un mouvement d’échange et de flux entre l’intérieur et l’extérieur, entre l’Être intérieur et les circonstances. Même si les mouvements ne travaillent pas de manière directe sur la respiration, on peut affirmer que chacun est lié à un mode de respiration. Il faut se rappeler que l’on ne peut avoir une respiration juste sans une posture correcte.

4) La dissociation
Le fait de monter et démonter une machine nous permet de savoir de quoi elle est constituée. La dissociation des mouvements quand les jambes suivent un modèle numérique alors que les bras et la tête en suivent un autre, fortifie la capacité d’attention et permet d’arrêter les associations mentales et émotionnelles qui nous figent.

5) La concentration
La concentration est une capacité naturelle de la psyché que le siège superficiel et médiatique se charge de détruire et de fragiliser. C’est un outil inestimable qui bien utilisé, devient un pont pour la connaissance véritable. Les mouvements de Gurdjieff stimulent organiquement cette capacité naturelle en invitant les centres, à travers la beauté de ces danses, à s’aligner de manière adéquate.

6) La présence
La présence est la conséquence d’une conscience éveillée. Une conscience éveillée a besoin que le mental soit dans le présent, que l’émotion soit dans le présent, et que le corps soit vif et attentif. Pour ceux qui les exécutent, les danses et les mouvements deviennent perméables à des influences subtiles. Ces influences sont, en relation avec le mental, les nombres, les directions, et les modèles de développement de formes occultes dans la structure du corps, les géométries arquétypes qui donnent forment au cosmos et à l’homme. En relation à l’émotion, ces influences sont en relation avec la musique et les gestes que les mouvements rassemblent.
Dans le corps, les différentes postures sont le centre, la terre où se trouvent le chiffre, le code et la proportion. Tous ces facteurs dansent ensemble et fusionnent en une unique présence et pour chacun en accord avec sa capacité.

7) la double attention
La division de l’attention est fondamentale, ce n’est pas qu’un exercice pour entraîner l’attention. Quand l’attention se divise, elle oblige l’Être à se faire présent. Quand la division est provoquée de l’extérieur, le résultat est l’hypnose. L’hypnose collective du marketing et de la publicité est possible parce que l’homme ne connaît pas ses centres. Quand l’être essentiel est présent, il se déploie silencieusement selon la circonstance. Les danses appelées sacrées invoquent avec pureté et honnêteté la présence de l’Être Essentiel. L’attention se divise pour que le vide se fasse présent, et là, peut œuvrer ou non quelque chose d’une nature supérieure, plus élevée, plus subtile.
Ici il y a un point délicat : la difficulté de voir l’évident. Souvent le plus évident est le plus difficile à voir. La passion et le désir sont évidentes mais complexes dans leurs modes d’action.
L’être humain est une créature et comme telle, a été crée, que ce soit dans un seul souffle où par l’évolution. Mais en tant que créature, il est soumis aux lois de la matière, de l’électricité et du magnétisme. Il émane et attire. Si le moi dominant commande la réalisation du mouvement, ceux-là peuvent se transformer dans le meilleur des cas en chorégraphies inoffensives ou en magie de pacotille.
Nous devons nous rappeler que les mouvements ont été crées pour atteindre un but, et nous invitons à rechercher et découvrir ce but ensemble.

GURDIJEFF MOVEMENTS - SACRED DANCES - SCHOOL OF MOVEMENTS - SOUTH INDIAN CLASSICAL DANCES - CIUDAD DE BUENOS AIRES - ARGENTINA